APPPsy Newsletter 2022 - N° 1

Chèr(e)s Collègues, Chèr(e)s Ami(e)s,

comme vous l’avez appris par divers courriels, nous examinons actuellement avec notre avocat, Maître Letellier, les divers recours possibles contre la Convention Inami concernant les Psychologues de Première Ligne, au niveau de la mise en danger du secret professionnel et de la confidentialité indispensables à la protection de nos patients et de nos pratiques. D’ores et déjà un recours a été porté au Conseil d’État, conjointement par l’APPPsy, l’UPPsy-BuPsy, AppelPsy, et Klipsy.

Nous examinons également, dans le même registre, les implications possibles des Arrêtés d’Exécution de la dite «Loi Qualité». D’ores et déjà, il apparaît que diverses dispositions entrent en conflit avec le Code de Déontologie des Psychologues.

La raison de cette dérive n’est pas à chercher très loin : dans l’urgence, le SPF-Santé – mal conseillé, manipulé, refusant de recevoir ceux dont les avis divergent – entend légiférer en matière de santé mentale sans s’être jamais interrogé sur la nature et la spécificité de ce champ. Or, il y est question de souffrances plutôt que de maladies : d’un contexte où problématiques individuelles et collectives apparaissent indissociables, et où le sentiment de honte et d’échec empêche souvent de venir consulter. On comprend que le saccage en cours du secret professionnel ne facilite pas les choses.

Surpris de ce que la pandémie puisse rendre les gens malheureux, le cabinet Vandenbroucke a certainement souci de bien faire. Malheureusement, sans attendre la question, il apporte la réponse — manifestement soufflée par des «cliniciens» peu avertis de ce qu’on ne peut réduire le champ de la santé – encore moins mentale - au domaine médical. Les modalités pratiques sont sous-traitées par l’INAMI. Les finances par les hôpitaux. Le corporatisme basique de certains psychologues est cher payé.

Vous trouverez, dans les textes qui suivent, l’amorce d’une réflexion préliminaire à toute recommandation précises pour organiser, en respectant sa spécificité, le champ des pratiques en santé mentale. Un texte de travail plus court et plus actualisé suivra. Néanmoins, il est juste de laisser aussi la place à d’autres points de vue. Lorsque, j’ai attiré l’attention, dès la promulgation de la loi De Block, sur les risques en matière de secret professionnel inhérents au système mis en œuvre, l’administrateur délégué de la VVKP – lobbyiste salarié pour ce faire – a émis une objection dans les deux langues nationales sur le site de la BFP-FBP : «Francis Martens ment. Qui plus est, il ment délibérément.» J’avoue avoir été ébranlé." Francis Martens

Lire la Newsletter