• Une culture institutionnelle délétère : la collusion entre la Commission des psychologues et la Fédération belge des psychologues

    Organe institué par la loi, la Commission des Psychologues a l'ambition de muter vers un «Ordre» ou un «Institut» des psychologues. Cette ambition ne peut qu'inquiéter ceux qui la connaissent du dedans - c'est le cas de l'APPPsy - et qui se heurtent à un fonctionnement occulte, non démocratique et confus. Portée par des enjeux de pouvoir, cette façon de dysfonctionner s'avère toxique pour une profession dont elle détériore l'image et méconnaît l'identité : le site web de la Compsy en témoigne. Vous trouverez ci-dessous une analyse de la situation institutionnelle en même tant qu'une approche des enjeux de fond : ceux précisément qui n'ont pas droit de cité à la Commission. Car sans débat interne, dans une totale servilité par rapport au politique, et en l'absence de perspectives autres que corporatistes, la Commission des psychologues nous a mené à une paramédicalisation de la profession de psychologue clinicien, doublée de la disparition de celle de psychothérapeute. Tout aussi grave : depuis 2014, la Commission empêche sous divers prétextes la correction du code de déontologie des psychologues mis en contradiction avec le droit pénal en matière de secret professionnel par deux juristes du SPF-Classes moyennes, à l'insu d'une partie des psychologues mandatés pour la rédaction de ce code ( voir : http://apppsy.be/docs/txt/Lesecretprofessionnelenperil4.pd ). Nous n'acceptons aucune de ces dérives, aucun de ces abus de pouvoir. Il est temps de nous y opposer par toute voie légale.
    Télécharger (.pdf 161Ko)

APPpsy asbl  |  53, rue du Président  |  1050 Bruxelles  |